Le réchauffement climatique menace les stations de ski

2 décembre 2003

Les stations de ski de basse altitude sont menacées par le réchauffement climatique, selon une étude rendue publique aujourd'hui par le Programme des Nations Unies pour l'environnement.

Les experts de l'université de Zurich qui ont mené l'étude indiquent que le nombre des stations de ski suisses affecté par la tendance à l'imprévisibilité des chutes de neige passerait de 15% actuellement à 37, voire 57 % dans le futur.

« Les effets du changement climatique pourraient être encore plus sévère en Allemagne ou en Autriche où les stations de ski sont situées à une plus basse altitude », indiquent les chercheurs.

Selon l'étude, la pratique du ski à Kitzbuehl, une ville de sports d'hiver fréquentée par la jet set mais située à 760 m d'altitude, est menacée de disparition. Les stations de ski américaines et australiennes devraient elles aussi subir les effets du réchauffement climatique. L'hypothèse la plus pessimiste des chercheurs suisses prévoit qu'aucune des stations de ski australiennes ne serait plus économiquement viable d'ici à 2070.

« Le changement climatique qui peut prendre des formes extrêmes : ouragans, inondations, sécheresse, est le plus grand défi auquel fait face le monde. Cette étude montre que ce n'est pas seulement le monde en développement qui va souffrir. Les nations riches sont confrontées à des bouleversements majeurs à fortes implications économiques, sociales et culturelles », a déclaré le directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Les résultats de cette étude ont été présentés aujourd'hui dans le cadre de la Conférence mondiale sur le sport et l'environnement, organisée à Turin en Italie, ville qui accueillera les Jeux Olympiques d'hiver 2006, par le PNUE et le Comité Olympique international.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.