L'AIEA prévient qu'elle étudiera « toutes les options » en cas de nouvelles infractions de l'Iran

26 novembre 2003

Le Conseil des gouverneurs de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique prévient, dans la résolution adoptée aujourd'hui, qu'en cas de récidives de la part de l'Iran, sa réaction sera immédiate et qu'il envisagera "toutes les options à sa disposition" tandis que le directeur de l'agence s'est félicité que la diplomatie et le multilatéralisme aient prévalu.

La résolution (en anglais) adoptée aujourd'hui par le Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) commence par se féliciter de l'offre de coopération et de transparence faite par l'Iran et de sa réponse positive aux demandes qui lui avaient été faites par le Conseil.

Le Conseil n'en déplore pas moins les infractions passées de l'Iraq à l'égard des obligations qui lui incombent au titre de l'accord de garanties conclu dans le cadre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et demande au directeur général de l'AIEA, Mohamed El Baradei, de prendre toutes les mesures nécessaires pour confirmer que les informations fournies par l'Iran sont correctes et complètes.

Les membres du Conseil se déclarent par ailleurs en faveur de la mise en place d'un système de vérification "particulièrement solide" établi par un protocole additionnel qui irait de pair avec une politique de totale transparence de la part de l'Iran.

En cas de nouvelles défaillances iraniennes, les Gouverneurs prévoient de se réunir immédiatement pour étudier toutes les "options à leur disposition", précise également le texte.

"C'est un bon jour pour la paix, le multilatéralisme et la non-prolifération" a pour sa part déclaré M. El Baradei qui s'est félicité, dans ses remarques préliminaires, que le Conseil ait opté pour "les vérifications et la diplomatie".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.