Le Programme Iraq s'achève mais l'ONU continuera à aider les Iraquiens, affirme Kofi Annan

Le Programme Iraq s'achève mais l'ONU continuera à aider les Iraquiens, affirme Kofi Annan

Le Secrétaire général de l'ONU a salué l'ampleur de la tâche accomplie par le Programme « pétrole contre nourriture », dont il a souligné la complexité et le caractère exceptionnel. Nous fermons le programme, a-t-il conclu, mais nous restons décidés à aider les Iraquiens de quelque façon qui nous sera permise. Le Conseil de sécurité a lui-aussi souligné le rôle d'une exceptionnelle importance joué par le programme.

Le Secrétaire général de l'ONU a salué l'ampleur de la tâche accomplie par le Programme « pétrole contre nourriture », dont il a souligné la complexité et le caractère exceptionnel. Nous fermons le programme, a-t-il conclu, mais nous restons décidés à aider les Iraquiens de quelque façon qui nous sera permise.

"Le Conseil se réunit aujourd'hui pour entériner l'arrivée à son terme de l'une des tâches les plus complexes et les plus inhabituelles jamais confiées au Secrétariat, le seul programme humanitaire à avoir jamais été entièrement financé par des ressources appartenant à la nation qu'il est chargé d'aider", a souligné cet après-midi Kofi Annan, s'adressant aux membres du Conseil de sécurité.

"A minuit demain soir, en conformité avec vos résolutions, nous allons remettre à l'Autorité provisoire de la coalition toutes les responsabilités (incombant au Programme "pétrole contre nourriture") ainsi que tous ce qui reste de fonds et d'avoirs et cela va d'écoles à des centrales électriques en passant par des stocks de nourriture et autres produits de base d'une valeur de 8 milliards de dollars environ", a poursuivi le Secrétaire général.

"Nous avons déjà transféré 3 milliards de dollars au Fonds de développement pour l'Iraq et nous en transfèrerons plus après la fermeture du programme", a-t-il précisé.

Le Secrétaire général a insisté sur la difficulté de la tâche accomplie par le Programme auquel il a été demandé d'utiliser 46 milliards de dollars provenant des revenus à l'exportation de l'Iraq pour satisfaire les besoins de la population et qui a fait appel pour ce faire à neuf agences différentes de l'ONU.

"Pendant ces sept années, le Programme a distribué des rations alimentaires suffisantes pour nourrir 27 millions de personnes. Cela a eu pour résultat de diminuer de moitié la malnutrition infantile. Les campagnes de vaccination ont réduit la mortalité infantile due aux maladies évitables par la prévention. Les coupures d'électricité ont diminué pendant les heures de pointe", a énuméré Kofi Annan, dans son récapitulatif de l'action menée dans le cadre du Programme.

"Nous fermons le Programme "pétrole contre nourriture", a-t-il conclu, "mais nous restons déterminés à continuer à aider les populations de l'Iraq qui souffrent depuis trop longtemps de quelque façon qui nous sera permise."

Dans une déclaration lue par son Président, le Conseil de sécurité a également souligné le rôle d'une importance exceptionnelle joué par le programme.

Il a mis l'accent sur la nécessité de poursuivre les efforts internationaux en faveur de la reconstruction du pays et a pris note des déclarations effectuées par les représentants des Etats-Unis et du Royaume-Uni sur les mesures que l'Autorité provisoire de la coalition a l'intention de prendre pour faire en sorte que les mécanismes de paiement et les livraisons prévues par le programme se poursuivent.