Le Conseil de sécurité encourage à une prise en compte accrue de la lutte anti-mines

Le Conseil de sécurité encourage à une prise en compte accrue de la lutte anti-mines

media:entermedia_image:ca88009b-29de-4002-8f5c-7a6d96a8d95d
Le Conseil de sécurité a formulé aujourd'hui un ensemble de recommandations soulignant les dangers à long terme posés par les mines terrestres et encourageant une prise en compte accrue de la lutte anti-mines notamment dans les opérations de maintien de la paix.

Dans une déclaration lue par son Président, l'ambassadeur de l'Angola, Ismael Abraão Gasper Martins, le Conseil de sécurité a appelé les Etats Membres à fournir « l'aide financière requise » pour soutenir la lutte anti-mines et atténuer les souffrances des populations victimes des mines et des munitions.

Cette déclaration, qui fait suite aux consultations tenues par le Conseil sur la question de l'« Importance de la lutte anti-mines pour les opérations de maintien de la paix », exprime par ailleurs l'intention du Conseil de tenir compte des questions relatives à la lutte anti-mines dans les mandats et la planification du personnel des opérations de maintien de la paix.

Le Conseil y invite notamment les pays qui fournissent des contingents « à former, s'il y a lieu, au déminage les membres de leur contingent, conformément aux Normes internationales pour les opérations de déminage. »