Le Conseil de sécurité réclame justice pour l'assassinat de Bettina Goislard en Afghanistan

Le Conseil de sécurité réclame justice pour l'assassinat de Bettina Goislard en Afghanistan

Le Président du Conseil s'adresse à la presse
L'assassinat dimanche en Afghanistan de la collaboratrice du HCR, l'agence de l'ONU pour les réfugiés, a suscité une condamnation "catégorique" de la part du Conseil de sécurité qui le qualifie d'acte lâche commis par ceux qui veulent entraver les efforts en faveur d'un Afghanistan paisible et stable.

« Ce meurtre est un acte lâche de la part de ceux qui souhaitent entraver les efforts que déploie la communauté internationale pour aider le peuple afghan à créer un Afghanistan paisible et stable », ont affirmé les membres du Conseil, dans une déclaration à la presse de leur Président, l'ambassadeur de l'Angola, Ismael Abraao Gaspar Martins.

Ils condamnent l'assassinat, le 16 novembre, de Bettina Goislard, fonctionnaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et demandent aux autorités afghanes de « n'épargner aucun effort pour que les auteurs de ce crime soient traduits en justice. »

Les membres du Conseil réaffirment également leur appui sans réserve à l'action que l'ONU et ses institutions mènent en Afghanistan, souvent dans des circonstances extrêmement difficiles.