Réunion d'experts à Dakar sur la dette extérieure de l'Afrique

Réunion d'experts à Dakar sur la dette extérieure de l'Afrique

Dans un contexte économique dégradé qui affecte l'allègement de la dette et plonge de nouveau certains pays dans un endettement insoutenable, la Commission économique pour l'Afrique (CEA) de l'ONU et le Sénégal organisent conjointement une réunion d'experts qui, du 17 au 19 novembre à Dakar, jettera les bases d'une politique africaine commune sur la dette extérieure du continent.

Dans un contexte économique dégradé qui affecte l'allègement de la dette et plonge de nouveau certains pays dans un endettement insoutenable, la Commission économique pour l'Afrique (CEA) de l'ONU et le Sénégal organisent conjointement une réunion d'experts qui, du 17 au 19 novembre à Dakar, jettera les bases d'une politique africaine commune sur la dette extérieure du continent.

Les limites de l'analyse d'un endettement tolérable et la part de l'allègement de la dette dans les besoins de financement font partie des questions auxquelles vont s'efforcer de répondre les experts réunis dans la capitale sénégalaise dans le cadre d'une réunion qui a pour thème « Résoudre le problème de l'endettement extérieur de l'Afrique aux fins du financement du développement ».

Ils étudieront également les mesures susceptibles d'atténuer l'impact des chocs exogènes sur la dette et les aspects juridiques de la gestion de la dette extérieure, dans le cadre d'une réflexion sur la mise au point de mécanismes de financement qui tiennent compte de la diversité de l'Afrique, et proposent une aide adaptée aux différents groupes de pays, qu'il s'agisse de pays bénéficiant de l'Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), de pays non éligibles pour cette initiative ou de pays en voie de reconstruction après un conflit.

Depuis le Sommet du G8 de Cologne en 1999 où 100 milliards de dollars d'annulation de la dette des 42 pays les plus pauvres du monde avaient été obtenus par la campagne Jubilé 2000, les conditions économiques sur lesquelles était basé l'allègement de la dette se sont considérablement assombries et de nombreux pays, y compris les quelques pays ayant bénéficié d'un allègement de leur dette au titre de l'Initiative PPTE, retrouvent un niveau d'endettement intolérable, indique un communiqué de la CEA rendu public aujourd'hui.

Les résultats de la réunion de Dakar formeront la base d'une position africaine commune sur la dette extérieure du continent, qui sera adoptée par les Ministres africains des finances, de la planification et du développement économique à leur prochaine réunion en mai 2004.