Risque de pénurie alimentaire grave en Centrafrique, préviennent les agences humanitaires de l'ONU

13 novembre 2003

La République centrafricaine court le risque d'une pénurie alimentaire grave au cours des quatre prochains mois alors que l'appel spécial lancé en avril n'a recueilli que 20% des 9 millions de dollars nécessaires, préviennent les agences humanitaires de l'ONU présentes dans le pays qui s'apprêtent à lancer un nouvel appel le 19 novembre prochain.

La République centrafricaine court le risque d'une pénurie alimentaire grave au cours des quatre prochains mois alors que l'appel spécial lancé en avril n'a recueilli que 20% des 9 millions de dollars nécessaires, préviennent les agences humanitaires de l'ONU présentes dans le pays qui s'apprêtent à lancer un nouvel appel le 19 novembre prochain.

« Si aucune action humanitaire n'est entreprise avant février ou mars prochains, la République centrafricaine pourrait connaître une pénurie alimentaire de grande ampleur », a déclaré Samuel Nana-Sinkam, responsable du bureau de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en République centrafricaine.

Les agriculteurs centrafricains qui constituent la majorité de la population, ont consommé leurs stocks de grain avant de fuir le conflit armé qui a sévi dans leur pays entre octobre 2002 et mars 2003, indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) dans un communiqué rendu public aujourd'hui.

Après une vague de retours massifs, le pays compte aujourd'hui 200 000 personnes déplacées à l'intérieur de ses frontières alors que quelque 400 000 Centrafricains, réfugiés dans le Sud du Tchad, sont dans l'incapacité de regagner leurs foyers en raison du blocage des routes. Les populations de certaines régions inaccessibles à l'aide humanitaire sont privées des biens de première nécessité et de services de santé.

Sur les 9 millions de dollars nécessaires pour apporter une aide aux 2,2 millions de personnes vivant en zone rurale, seulement 20% ont été recueillis dans le cadre de l'appel spécial à contributions lancé par l'ONU en avril 2003.

Pour faire face aux besoins humanitaires pour l'année 2004, les agences humanitaires lanceront le 19 novembre à Genève un Appel consolidé en faveur de la République centrafricaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.