R.D. du Congo : le Conseil de sécurité condamne la violence en Ituri et la poursuite des hostilités dans les Kivus

12 novembre 2003

Le Conseil a condamné aujourd'hui les actes de violences survenus récemment dans la province de l'Ituri et s'est dit préoccupé par la poursuite des hostilités dans les Kivus, deux régions situées au nord-est et à l'est du République démocratique du Congo (RDC).

Le Conseil a condamné aujourd'hui les actes de violences survenus récemment dans la province de l'Ituri et s'est dit préoccupé par la poursuite des hostilités dans les Kivus, deux régions situées au nord-est et à l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le Conseil a entendu ce matin un exposé du Secrétaire général adjoint aux opérations de la paix, Jean-Marie Guéhenno, sur les violences en Ituri, notamment « la fusillade provoquée par les miliciens de l'Union des Patriotes congolais et d'autres milices » ayant déclenché la riposte de la MONUC, la mission de l'ONU en RDC.

Les membres du Conseil ont condamné ces actes de violence et exprimé leur préoccupation devant la poursuite des hostilités dans l'est de la RDC, en particulier en Ituri et dans les Kivu, indique une déclaration faite aujourd'hui par le Président du Conseil de sécurité, l'ambassadeur de l'Angola, Ismael Abraao Gaspar Martins.

Ils ont également condamné avec force les événements meurtriers survenus le mois dernier à Katchélé, où plusieurs civils auraient été pris pour cible par des éléments armés, et exigé que les responsables soient identifiés et traduits en justice.

Les membres du Conseil ont appelé « toutes les parties, congolaises et étrangères à veiller au respect des droits de l'homme et du droit international humanitaire, à s'abstenir de tout soutien aux groupes armés et à apporter leur concours à la MONUC dans l'accomplissement de son mandat. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.