L'Abkhazie et la République démocratique du Congo au programme des consultations du Conseil de sécurité

L'Abkhazie et la République démocratique du Congo au programme des consultations du Conseil de sécurité

Les consultations à huis clos du Conseil de sécurité, aujourd'hui, portent sur l'évolution de la question de l'Abkhazie, la situation à Bunia en République démocratique du Congo (RDC), l'Ethiopie et l'Erythrée ainsi que les activités du Comité chargé de contrôler l'application de sanctions visant les Taliban et Al-Qaida.

Elles incluent une présentation par la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie, Heidi Tagliavini, du dernier rapport du Secrétaire général sur l'évolution de la situation en Abkhazie.

La tentative de sécession de cette région du Nord-Ouest de la Géorgie, en 1992, a déclenché un conflit apaisé par l'accord de cessez-le-feu de 1994 dont la Mission de l'ONU en Géorgie est chargé de vérifier l'application.

Les trois derniers mois ont été marqués par la participation conjointe, pour la première fois, des parties géorgienne et abkhaze à une réunion de réflexion de haut niveau qui s'est tenue en juillet sous les auspices de l'ONU, indique le rapport qui invite à ne pas laisser retomber la dynamique créée en février dernier, période marquée par un regain des relations bilatérales entre la Russie et la Géorgie d'une part et la première rencontre entre les autorités de facto abkhazes et le groupe de pays soutenant le processus de paix, dit Groupe des amis.

Le Secrétaire général n'en fait pas moins remarquer qu'il faudra finir par aborder la question politique qui est au cœur du conflit et invite la partie abkhaze à « revoir sérieusement sa position négative » sur un document traitant de la répartition des compétences, considéré par Kofi Annan comme représentant « une base utile » de négociations.

Selon les informations fournies par un porte-parole au siège de l'ONU à New York, le Conseil a entendu un exposé du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, sur la situation en RDC ainsi que le compte-rendu du Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Hedi Annabi, sur l'Ethiopie et l'Erythrée.

Au programme du Conseil, figurent également des consultations avec le Président Heraldo Munoz, le Président du Comité de l'ONU chargé de vérifier l'application des sanctions contre les Taliban et Al-Qaida.