La situation au Libéria « trop fragile » pour une levée des sanctions, indique le Président du Conseil de sécurité

La situation au Libéria « trop fragile » pour une levée des sanctions, indique le Président du Conseil de sécurité

A la suite des consultations tenues aujourd'hui par le Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Libéria et le rapport du Groupe d'experts portant sur l'application des mesures d'embargo, le Président du Conseil a indiqué que la situation dans le pays était encore fragile pour envisager la levée de ces sanctions.

S'adressant aux journalistes à la suite des consultations sur la question libérienne, le Président Martins, a évoqué une situation « encore fragile. »

Il a indiqué que les membres du Conseil avaient demandé à son Comité des sanctions d'effectuer une étude approfondie des problèmes de sécurité et de la leur transmettre pour un examen ultérieur.