Le Conseil de sécurité appuie le récent accord survenu au Burundi

6 novembre 2003

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé aujourd'hui l'accord récent signé au Burundi entre le gouvernement et un des principaux mouvement d'opposition armée ainsi que la tenue prochaine d'une réunion régionale en Tanzanie.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé aujourd'hui l'accord récent signé au Burundi entre le gouvernement et un des principaux mouvements d'opposition armée ainsi que la tenue prochaine d'une réunion régionale en Tanzanie.

Les membres du Conseil de sécurité ont accueilli favorablement la signature, le 2 novembre dernier à Pretoria, par le Président de la République du Burundi, M. Ndayizéyé, et le chef des Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), M. Nkurunziza, d'un protocole complétant celui du 8 octobre précédent.

Dans une déclaration à la presse rendue publique aujourd'hui par son président, l'ambassadeur de l'Angola Ismaël Martins, le Conseil a également salué la tenue prochaine d'un sommet régional qui doit démarrer le 14 novembre 2003 à Dar es Salaam, en Tanzanie, et devrait apporter son soutien au Protocole de Pretoria.

Selon les termes de ce protocole, des représentants du CNDD-FDD doivent entrer dans le gouvernement dans les trois semaines qui viennent et ses miliciens devraient être intégrés à l'armée régulière.

Le Conseil a souligné l'importance qu'il attache au respect de cet échéancier, s'agissant notamment de la cessation des hostilités, du désengagement, du cantonnement et du casernement des forces ainsi que de l'entrée des CNDD-FDD dans les institutions de transition.

Il a enfin appelé les Forces nationales de libération (Palipehutu-FNL) de M. Rwasa, dernière rébellion armée à ne pas s'être jointe au processus de paix de l'accord d'Arusha, à le faire sans plus tarder.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.