L'aide aux Palestiniens en manque de financement, alerte le chef de l'UNRWA

4 novembre 2003
Conférence de presse de Peter Hansen

En raison des réponses insuffisantes aux appels de fonds, des coupes sombres ont dû être effectuées dans les programmes d'assistance destinés aux Palestiniens vivant en Cisjordanie et à Gaza dont 60% vivent pourtant en dessous du seuil de pauvreté, a indiqué aujourd'hui le chef de la principale agence de l'ONU d'aide aux réfugiés de Palestine.

Malgré un taux de malnutrition s'élevant à 25% à Gaza et un taux pratiquement aussi élevé en Cisjordanie, l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a dû réduire ses distributions alimentaires, a indiqué aujourd'hui, lors d'un point à la presse, le chef de l'UNRWA, le Commissaire général Peter Hansen.

L'agence n'a pu fournir que 228 logements aux 12 700 personnes transformées en sans-abris par les démolitions israéliennes et le montant de son aide médicale s'est limitée à 750 000 dollars sur les 2,7 millions correspondant aux besoins.

Même si l'UNRWA a enregistré un niveau de contributions supérieur à celui d'autres programmes, l'agence « sera encore moins en mesure d'alléger les souffrances entraînés par la violence » exercée à l'encontre des réfugiés palestiniens dans la région si de nouveaux financements ne se concrétisent pas, a déclaré M. Hansen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.