Le Secrétaire général de l'ONU salue la signature d'un protocole entre le gouvernement du Burundi et un des mouvements rebelles

3 novembre 2003

Le Secrétaire général de l'ONU a accueilli avec satisfaction la signature entre le gouvernement de transition du Burundi et le plus important des mouvements rebelles burundais, le Conseil national pour la Défense de la Démocratie/Force pour la Défense de la Démocratie (CNDD/FDD), d'un protocole réglant les questions de défense, de sécurité et du partage des pouvoirs politiques, restées jusqu'alors en suspens.

Dans une déclaration communiquée aujourd'hui par un porte-parole, Kofi Annan « rend hommage au Président, M. Domitien Ndayizeye, ainsi qu'à M. Nkurunziza », le leader du CNDD/FDD, « pour leur attachement à la paix et à la réconciliation au Burundi et les appelle à garantir la pleine mise en oeuvre de ce Protocole conformément au calendrier établi. »

Selon le protocole signé hier au terme d'une médiation conduite par le Président de l'Afrique du Sud, Thabo Mbeki et d'autres responsables régionaux, des membres du CNDD/FDD devraient entrer au gouvernement dans trois semaines et le mouvement de M. Nkurunziza se transformer en un parti politique.

Le Secrétaire général réitère toutefois son appel au Parti pour la libération du peuple hutu-Forces nationales de libération (PALIPEHUTU-FNL-Agathon Rwasa) resté en dehors de l'accord, « pour qu'il prenne part au processus de paix immédiatement. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.