Une instance spécialisée de l'ONU évalue l'impact local de la criminalité liée à la drogue

3 novembre 2003

L'instance chargée à l'ONU de contrôler la mise en oeuvre des traités sur les stupéfiants étudiera au cours de sa 78e session qui démarre aujourd'hui à Vienne, l'impact au niveau local de la criminalité et de la violence liées à la drogue.

Elus par le Conseil économique et social (ECOSOC), les treize membres de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), dont la mission est de s'assurer du respect des traités relatifs aux stupéfiants, s'attacheront au cours de cette session « à étudier l'impact des différentes formes de criminalité et de violence perpétrées par les consommateurs de drogue et les épreuves endurées par les innocents pris dans le feu croisé des cultures violentes de la drogue », selon les informations transmises par le Service d'information des Nations Unies.

L'OICS examinera des « interventions localisées et ciblées concernant des groupes à risques ou déjà impliqués dans une criminalité violente liée à la drogue ainsi que les communautés affectées. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.