Protection de la mer Caspienne : une convention sur le point d'être signée par les Etats riverains

3 novembre 2003

Les cinq Etats côtiers de la mer Caspienne se retrouvent aujourd'hui et demain en Iran pour signer la Convention cadre pour la protection du milieu marin de la mer Caspienne, élaborée sous les auspices de l'ONU.

« Cet accord va promouvoir la préservation du plus grand lac d'eau douce du monde (...) et contribuer de façon considérable au bien-être des millions de personnes vivant dans la région », affirme Shafqat Kakakhel, directeur exécutif adjoint du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) sous les auspices duquel le traité a été négocié.

La convention qui sera signée demain, lors d'une Conférence des plénipotentiaires, par les ministres de l'Azerbaïdjan, de l'Iran, du Kazakhstan, de la Russie et du Turkménistan, permettra de coordonner les actions menées pour faire face à la crise environnementale qui affecte la mer Caspienne dont les ressources, les stocks d'esturgeon notamment, sont menacées par la pollution industrielle, les rejets agricoles ou pétroliers, les déchets toxiques et radioactifs ainsi que la pêche excessive.

Premier traité légalement contraignant jamais signé entre les cinq pays, la convention doit encore être ratifiée par leurs gouvernements respectifs avant d'entrer en vigueur, un processus qui peut durer quelque deux ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.