Il faut redonner d´urgence un élan au processus de paix au Moyen-Orient, déclare Kofi Annan

Il faut redonner d´urgence un élan au processus de paix au Moyen-Orient, déclare Kofi Annan

« Il a rarement été plus urgent qu'aujourd'hui de redonner un élan au processus devant mener à une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient », a déclaré le Secrétaire général de l´ONU, Kofi Annan, lors d´une réunion internationale sur la paix au Moyen-Orient.

« Il a rarement été plus urgent qu'aujourd'hui de redonner un élan au processus devant mener à une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient », a déclaré le Secrétaire général de l´ONU, Kofi Annan, lors d´une réunion internationale sur la paix au Moyen-Orient.

« Les attentats sont moralement répugnants et il faut y mettre un terme », a indiqué Kofi Annan dans le message qu´il a adressé au Séminaire international sur la paix au Moyen-Orient, réuni à Séville en Espagne, et dont le Secrétaire général adjoint Shashi Tharoor a donné lecture.

Le Secrétaire général a estimé que les actions d'Israël - qu´il s´agisse de l'emploi inconsidéré d'une force disproportionnée, de la construction d'un mur de séparation, de démolitions de maisons ou de l'expansion des colonies - ne font qu'accroître la détresse des Palestiniens et affaiblir les moyens de l´Autorité palestinienne d´exercer ses responsabilités et de réprimer la violence.

« Toutefois, ces actions ne justifient en rien les attaques-suicide à la bombe perpétrées par les factions palestiniennes », a indiqué Kofi Annan en précisant que, sans même parler du coût effroyable en vies humaines, chaque nouvel attentat faisait un tort considérable à la cause palestinienne et au processus de paix.

Le Secrétaire général a exhorté la communauté internationale a s´employer d´urgence, pendant les jours et les semaines à venir, à contenir l'extension du conflit et à faire pression sur les parties pour qu'elles fassent preuve du maximum de retenue, respectent les dispositions du droit international humanitaire et honorent leurs engagements conformément à la Feuille de route.

« Il existe une solution juste et durable : deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », a déclaré Kofi Annan qui a ajouté que la Feuille de route offrait un moyen de réaliser cette vision et de répondre aux besoins de sécurité et de reconnaissance d'Israël tout en faisant du droit des Palestiniens à un État indépendant et viable une réalité.

Le séminaire, qui a pour thème « Vers la solution de deux Etats », réunit pendant deux jours plus de 40 participants, y compris d'anciens et actuels responsables israéliens et palestiniens, des personnalités de haut niveau des Nations Unies, des experts internationaux et des représentants des médias internationaux. Le séminaire est organisé par le Département de l'information des Nations Unies en coopération avec le Gouvernement régional autonome d'Andalousie.