Journée mondiale de l´alimentation : Kofi Annan insiste sur la nécessité d´une « alliance internationale contre la faim »

Journée mondiale de l´alimentation : Kofi Annan insiste sur la nécessité d´une « alliance internationale contre la faim »

A l'occasion de la célébration, aujourd´hui, de la Journée mondiale de l'alimentation, le Secrétaire général de l´ONU, Kofi Annan, a indiqué que l´on ne pourrait éliminer la pauvreté et la faim, comme le préconise la Déclaration du Millénaire, qu´en constituant une authentique « alliance internationale contre la faim » réunissant les gouvernements, les organisations internationales, la société civile, le secteur privé, les groupes religieux et les particuliers.

A l'occasion de la célébration, aujourd´hui, de la Journée mondiale de l'alimentation, le Secrétaire général de l´ONU, Kofi Annan, a indiqué que l´on ne pourrait éliminer la pauvreté et la faim dans le monde, comme le préconise la Déclaration du Millénaire, qu´en constituant une authentique « alliance internationale contre la faim » réunissant les gouvernements, les organisations internationales, la société civile, le secteur privé, les groupes religieux et les particuliers.

Kofi Annan a rappelé que la Déclaration du Millénaire appellait à une réduction de moitié, d'ici à 2015, du nombre des personnes qui vivent avec moins d'un dollar par jour et des personnes qui souffrent de la faim. Or, en dépit des progrès technologiques et agricoles extraordinaires de l'époque moderne, chaque jour, 840 millions de personnes ne mangent pas à leur faim. Alors qu´une personne sur quatre est sous-alimentée en Asie du Sud, la proportion est de une sur trois en Afrique subsaharienne.

Le Secrétaire général a reconnu que les objectifs de la Déclaration du Millénaire étaient ambitieux, vu qu´il ne reste que 12 ans pour les réaliser, mais a estimé qu´ils ne sont pas hors d'atteinte. « Ils exigent une action vigoureuse, sur plusieurs fronts, pour accroître la production vivrière et améliorer la distribution des aliments. Il est également nécessaire de réaliser les autres objectifs du Millénaire pour le développement car la sécurité alimentaire est liée à l'éducation, l'hygiène, l'égalité entre les sexes, la durabilité environnementale et la maîtrise des maladies infectieuses », a-t-il indiqué.

« La faim à une si grande échelle est un affront à la dignité humaine et devrait heurter la conscience de l'humanité. L'ONU reste résolue à atteindre l'objectif de l'élimination de la faim et de la pauvreté. J'engage tous nos partenaires, aux niveaux national, régional et international, à faire converger leurs efforts et à mobiliser la volonté politique, les ressources et l'expertise nécessaires pour gagner la lutte contre la faim. Cette lutte est aussi juste et aussi vitale que tout autre combat dans lequel le monde est aujourd'hui engagé », a ajouté Kofi Annan.