Les pays les plus pauvres ont désormais accès à un système de recherche en ligne sur l'agriculture et la science

14 octobre 2003

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé aujourd'hui la création d'un système électronique qui permettra aux étudiants et aux chercheurs des pays les plus pauvres d'accéder à l'information en matière d'agriculture, d'alimentation, de nutrition, de sciences biologiques, sociales et environnementales.

Par le biais de ce système, appelé 'AGORA' (Access to Global Online Research in Agriculture), les chercheurs et professeurs d'université pourront consulter en ligne plus de 400 publications et revues scientifiques, indique un communiqué de presse de la FAO. Cette initiative, conçue par l'agence de l'ONU en collaboration avec des partenaires des secteurs public et privé, leur permettra également de publier les résultats de leurs travaux, de se mettre à jour et d'identifier des sources de financement.

“On ne pouvait pas répondre à la demande en littérature scientifique dans les pays en développement depuis plusieurs années. Accéder aux dernières informations scientifiques était devenu une lutte quotidienne pour des milliers d'étudiants, de chercheurs et de professeurs d'université”, a expliqué la FAO.

Le Directeur de la Division de la bibliothèque et des systèmes documentaires de la FAO, Anton Mangstl, a déclaré qu' “en rapprochant agences bilatérales, agences de l'ONU, fondations privées et éditeurs de publications scientifiques internationales, AGORA montre que les secteurs public et privé peuvent travailler ensemble pour relancer les efforts visant à éradiquer la faim dans le monde.”

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.