Il faut investir davantage dans la santé reproductive des adolescents, selon l´agence de l´ONU pour la population

8 octobre 2003

La nécessité d'accorder la priorité à la protection de la santé reproductive des adolescents et à la lutte contre la pauvreté et le VIH/sida se dégage du dernier rapport de l´agence de l´ONU pour la population sur l'état de la population mondiale 2003.

« Investir dans le bien-être du plus grand nombre de jeunes de tous les temps profitera aux futures générations », a déclaré Mme Thoraya Ahmed Obaid, Directrice exécutive du Fonds de l´ONU pour la population (FNUAP) qui présentait le rapport aujourd´hui à Londres.

Soulignant que les adolescents de 10 à 19 ans représentent environ 1,2 milliard de la population mondiale, le rapport établit que ce segment de la population est particulièrement vulnérable au VIH/sida et aux autres infections sexuellement transmissibles, ainsi qu'à la grossesse précoce. Le FNUAP indique que tous ces risques sont aggravés par la pauvreté et précise que des centaines de millions d'adolescents vivent aujourd'hui dans la pauvreté avec moins d'un dollar par jour.

Le FNUAP est le plus important fournisseur d'aide internationale en matière de population. Depuis 1978, il publie chaque année un important rapport qui examine l'état de la population mondiale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.