L´Envoyé de l´ONU termine sa visite au Myanmar et plaide pour la libération d´Aung San Suu Kyi

L´Envoyé de l´ONU termine sa visite au Myanmar et plaide pour la libération d´Aung San Suu Kyi

L'Envoyé spécial du Secrétaire général de l´ONU pour le Myanmar, Ismail Razali, qui a terminé aujourd'hui sa visite de trois jours dans ce pays, a engagé instamment le Gouvernement « à libérer Aung San Suu Kyi et les autres dirigeants de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) et a demandé qu'ils soient autorisés à participer au processus préparatoire » de la Convention nationale. M. Razali a, par ailleurs, confirmé que Aung San Suu Kyi se portait bien et qu´elle poursuivait sa convalescence chez elle après l´intervention chirurgicale qu´elle a subit récemment.

L'Envoyé spécial du Secrétaire général de l´ONU pour le Myanmar, Ismail Razali, qui a terminé aujourd'hui sa visite de trois jours dans ce pays, a engagé instamment le Gouvernement « à libérer Aung San Suu Kyi et les autres dirigeants de la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) et a demandé qu'ils soient autorisés à participer au processus préparatoire » de la Convention nationale. M. Razali a, par ailleurs, confirmé que Aung San Suu Kyi, chef de file de la LND et Prix Nobel de la Paix, se portait bien et qu´elle poursuivait sa convalescence chez elle après l´intervention chirurgicale qu´elle a subit récemment.

Le 30 mai dernier, Aung San Suu Kyi ainsi que plusieurs militants de la LND avaient été attaqués par des manifestants favorables au Gouvernement puis placés en détention dite « de protection » par les autorités. Malgré de nombreux appels réclamant leur libération, dont ceux du Secrétaire général de l´ONU, ceux-ci sont toujours détenus.

Lors de toutes ses discussions sur la feuille de route annoncée le 30 août par le Premier Ministre du Myanmar, le Général Khin Nyunt, M. Razali a souligné la nécessité pour le Gouvernement de commencer à prendre les mesures opportunes visant à inclure toutes les parties dans les divers processus préparatoires de la Convention nationale, précise une déclaration communiquée aujourd´hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l'ONU.

M. Razali a également espéré qu'une compréhension naîtrait bientôt entre le Gouvernement et Aung San Suu Kyi « afin de permettre la reprise de leur dialogue sur la transition démocratique du pays. »

Au cours de sa visite au Myanmar, M. Razali a eu des entretiens séparés avec plusieurs dirigeants du Gouvernement, dont le Premier Ministre, le Général Khin Nyunt, avec le Général Than Shwe, Président du parti au pouvoir, le Conseil national pour la paix et le développement (SPDC), et avec Aung San Suu Kyi.