Malgré le retrait de la plupart du personnel, l´essentiel du travail de l´ONU en Iraq se poursuit

Malgré le retrait de la plupart du personnel, l´essentiel du travail de l´ONU en Iraq se poursuit

Kevin Kennedy, chef par intérim des opérations
Le retrait de la majorité du personnel international basé en Iraq n´a eu jusqu´ici aucun impact sur les programmes essentiels des Nations Unies dans le pays tels que la distribution alimentaire, l´assainissement de l´eau, la fourniture de matériel médical et la préparation de la prochaine saison des semis, a déclaré aujourd´hui le Chef par intérim des opérations de l´ONU en Iraq.

« Nous avons suffisamment de personnel basé dans le pays, national et international, pour mener à bien les tâches humanitaires essentielles », a déclaré aujourd'hui Kevin Kennedy lors d´une conférence de presse à Bagdad. « Le nombre du personnel international déployé en Iraq, qui compte actuellement entre 40 et 50 personnes, varie de jour en jour en fonction des circonstances et des opérations en cours de réalisation ». « Nous poursuivons les activités que nous estimons être les plus importantes et qui affectent la vie quotidienne des Iraquiens », a-t-il ajouté.

On comptait cet été pour les opérations de l´ONU en Iraq près de 650 fonctionnaires internationaux. A la suite de l´attentat meurtrier du 19 août contre le quartier général des Nations Unies à Bagdad - qui a tué 22 personnes dont le Chef de la Mission de l´ONU, Sergio Vieira de Mello -, l´ONU a décidé de retirer la plupart du personnel international. Vendredi dernier, le Secretaire général de l´ONU a demandé à ce que le nombre du personnel international basé en Iraq soit une nouvelle fois réduit.

Kevin Kennedy a précisé que l´ONU travaillait étroitement avec les différents ministères iraquiens en vue d´établir un système de distribution de nourriture, « un énorme projet » correspondant à environ 500 000 tonnes de nourriture à distribuer par mois. L´ONU poursuit également ses activités dans le domaine de l´assainissement de l´eau et a également commencé à importer plus de 600 000 tonnes d´engrais en prévision de la saison des semis qui aura lieu au cours des deux prochains mois.

« Comme vous voyez, notre travail continue » a-t-il ajouté. « Il est évident qu´il y a des activités que nous souhaiterions réaliser mais que nous devons annuler, retarder ou qui doivent être assurées par du personnel basé à l´extérieur du pays. La plupart de ces activités concernent la planification de la reconstruction et n´ont pas nécessairement à être réalisées en Iraq ».

Insistant sur la qualité du travail effectué par le personnel local, M. Kennedy a ajouté « nous avons une composante importante de personnel local en Iraq qui, depuis des années, fait un formidable travail, souvent dans des conditions extrêmement difficiles. Il est évident que nous ne souhaitons pas que cette situation se poursuive pendant de nombreux mois. Il nous faudra évaluer la situation chaque jour et procéder quotidiennement à des réajustements pour nousassurer que le travail puisse être mené à bien ».