Le Quatuor réclame un effort accru aux Israéliens et Palestiniens

26 septembre 2003

Le Quatuor composé de l'ONU, des Etats-Unis, de l'Union européenne et de la Fédération de Russie, qui cherche à obtenir un règlement définitif de la question israélo-palestinienne, a demandé, à l'issue d'une réunion qui s'est tenue au siège de l'ONU à New York ce matin, que chaque partie fasse beaucoup plus pour répondre, immédiatement et simultanément, aux principales préoccupations de l'autre. Quant au Secrétaire général de l'ONU, il s'est personnellement déclaré favorable à l'adoption de mesures audacieuses « fermement soutenues » par une présence internationale.

Lisant un résumé de la déclaration du Quatuor au cours d'une conférence de presse, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a indiqué que celui-ci réaffirmait son engagement en faveur de la Feuille de route et de la reprise des avancées allant dans le sens de sa mise en oeuvre.

Ajoutant que les membres du Quatuor attendaient impatiemment de pouvoir travailler à nouveau ensemble ainsi qu'avec leurs partenaires régionaux de façon à contribuer à la réalisation de progrès entre les Israéliens et les Palestiniens, il a précisé qu'une réunion au plus haut niveau se tiendrait à nouveau d'ici à la fin de l'année.

« Il me semble que des mesures audacieuses, en ligne avec la Feuille de route, sont désormais nécessaires si l'on veut sauver la paix. De telles actions prendraient simultanément en compte les besoins essentiels des deux parties, la sécurité pour Israël et la fin de l'occupation pour les Palestiniens », a pour sa part déclaré Kofi Annan, qui a fait remarquer que « les demi-mesures n'avaient pas suffi et avaient peu de chances de réussir à l'avenir. »

Ces mesures « devraient être fermement appuyées par une présence internationale » et « ne peuvent être prises sans le consentement des parties », a-t-il ajouté, exprimant son propre point de vue sur la question.

« De la même façon, il n'est possible de sortir de la dangereuse impasse actuelle qu'avec une implication internationale revigorée et active », a également déclaré Kofi Annan avant d'engager la communauté internationale à aider les deux parties à endosser leurs responsabilités à l'égard de leurs peuples et de la Feuille de route.

« Si ces mesures ne sont pas prises, je crois que nous en paierons tous le prix », a-t-il poursuivi.

Ont participé à cette réunion le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, le Secrétaire d'Etat américain, Colin Powell, le ministre des Affaires étrangères de la Russie, Igor Ivanov et une délégation de l'Union européenne (UE) composée de son Président Franco Frattini, ministre des Affaires étrangères de l'Italie qui assure actuellement la présidence de l'UE, du Commissaire européen chargé des relations extérieures, Chris Patten, et du Haut Représentant de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana.

Dernier en date des plans de paix, la Feuille de route a pour objectif de régler de façon définitive le conflit israélo-palestinien d´ici à 2005 et fixe à cet effet des étapes et un calendrier précis d´exécution de mesures réciproques à adopter par les deux parties.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.