Iraq : Kofi Annan retire provisoirement le personnel international de l'ONU pour des raisons de sécurité

Iraq : Kofi Annan retire provisoirement le personnel international de l'ONU pour des raisons de sécurité

Kofi Annan
Le Secrétaire général a ordonné aujourd'hui le retrait temporaire du personnel de l'ONU encore présent en Iraq, dans l'attente des conclusions de l'enquête sur les conditions locales de sécurité, après que deux attaques terroristes aient été dirigées contre le siège de l'ONU.

"Il ne s'agit pas d'une évacuation, simplement d'une nouvelle compression des effectifs ; l'évolution de la situation de la sécurité dans la région sera étroitement surveillée", a indiqué le porte-parole de l'ONU à New York aujourd'hui à propos de cette décision qualifiée de "réaffectation" et prise sur les conseils du Coordonnateur pour les questions de sécurité, Tun Myat.

Il reste actuellement à Bagdad 42 collaborateurs internationaux et 44 dans le Nord de l'Iraq - et ces chiffres devraient diminuer dans les jours qui viennent - alors que cet effectif s'élevait à 650 personnes, en avril dernier, lorsque l'ONU a repris ses opérations dans le pays après la fin de la guerre.

"Entre temps, l'essentiel de nos activités humanitaires en Iraq continue, grâce aux efforts des 4 000 nationaux employés sur le terrain", a indiqué le porte-parole.

Kofi Annan a répété à plusieurs reprises que les opérations de l'ONU dans le pays devaient se poursuivre mais il a aussi réclamé avec force un aménagement des conditions de sécurité.