En ce 11 septembre, Kofi Annan appelle à se souvenir et à une coopération des nations

11 septembre 2003
Kofi Annan à Genève

"Souvenons-nous de ceux qui sont morts", a demandé le Secrétaire général de l'ONU, à l'occasion du deuxième anniversaire des attaques du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis, englobant dans cet appel les victimes de l'attentat contre les locaux de l'ONU à Bagdad et réclamant une coopération des nations dans la lutte contre le "fléau mondial" du terrorisme.

"Souvenons-nous de ceux qui sont morts", a demandé le Secrétaire général de l'ONU, à l'occasion du deuxième anniversaire des attaques du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis, englobant dans cet appel les victimes de l'attentat contre les locaux de l'ONU à Bagdad et réclamant une coopération des nations dans la lutte contre le "fléau mondial" du terrorisme.

"Le traumatisme, les blessures et les pertes subis lors de ce jour horrible demeurent vivaces en chacun de nous", a ajouté Kofi Annan qui a présenté ses condoléances aux familles et aux amis des victimes du 11 septembre. "Depuis lors, a-t-il ajouté, ce fléau mondial a tué, à travers le monde, de nombreuses autres personnes innocentes dont le personnel dévoué des Nations Unies, le mois dernier à Bagdad."

Kofi Annan appelle à rendre hommage "au sacrifice consenti par ces fonctionnaires héroïques qui ont risqué et, trop souvent, perdu leur vie en tentant de sauver celle des autres."

"Toutes les nations doivent travailler ensemble à la lutte contre le terrorisme qui représente un affront à l'esprit et à la raison d'être des Nations Unies et qui est devenu la principale menace à la paix et à la sécurité internationales", déclare-t-il avant d'ajouter : "J'espère que les nations manifesteront la même détermination face aux autres maux dont souffre notre planète."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.