« Nous devons persévérer », dit Kofi Annan au personnel de l'ONU à Genève

10 septembre 2003

Rencontrant aujourd'hui pour la première fois depuis l'attaque à l'explosif du 19 août contre les locaux de l'ONU à Bagdad, le personnel de l'organisation en poste à Genève et, parmi celui-ci, de proches collaborateurs de Sergio Vieira de Mello tué dans cet attentat, Kofi Annan l'a encouragé à "continuer à édifier ce que d'autres s'efforcent de détruire."

« Ce sont des temps de tristesse et d'incertitude. Nous nous débattons dans un mélange de douleur, de colère et d'appréhension », a dit aujourd'hui Kofi Annan au personnel du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l'ONU qu'il rencontrait à Genève pour la première fois depuis le 19 août.

« Nous devons continuer à édifier ce que d'autres cherchent à détruire. Nous devons persévérer », a-t-il ajouté avant de souhaiter que l'afflux des manifestations de soutien en provenance du monde entier soit pour tous une source de réconfort.

A un collaborateur qui le remerciait pour être venu apporter force et réconfort, Kofi Annan a répondu que c'était le personnel qui lui donnait de la force par sa façon de réagir en tenant bon après avoir encaissé un coup très dur.

Avant de partir pour Bagdad à la demande du Secrétaire général, Sergio Vieira de Mello était Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme et basé à Genève.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.