CITES : quotas approuvés pour l'esturgeon de la mer Caspienne

5 septembre 2003

Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), dont la mise en oeuvre est gérée par l'ONU, a approuvé des quotas 2003 en légère progression pour la pêche de l'esturgeon de la mer Caspienne.

« Après une décennie qui a vu l'effondrement des stocks d'esturgeon dû aux pêches excessives, les gouvernements de la région de la mer Caspienne sont désormais totalement engagés dans l'application des règles fixées par la Convention. Leurs efforts pour contrôler et gérer les stocks de poissons et combattre le braconnage ont pour effet un renversement de la situation », a déclaré le Secrétaire général-adjoint de la Convention, Jim Armstrong.

Les quotas à l'exportation pour 2003 ont été fixés à 146 760 kg contre 142 237 kg en 2002 et 153 620 kg en 2001.

La Convention, qui est administrée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), avait interrompu en juin 2001 le commerce du caviar en provenance d'Azerbaïdjan, du Kazakhstan, du Turkménistan et de la Fédération de Russie dans le cadre d'un accord dit accord de Paris qui donnait à ces Etats jusqu'à la fin de l'année pour évaluer leurs stocks et lancer un plan de gestion.

Le Secrétariat de la Convention se dit particulièrement satisfait de la légère baisse cette année dans les quotas de pêche et d'exportation du Beluga, une espèce dont les stocks semblent commencer à se reconstituer.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.