L'agence alimentaire de l'ONU lance un appel en faveur des réfugiés et des victimes de la sécheresse au Rwanda

L'agence alimentaire de l'ONU lance un appel en faveur des réfugiés et des victimes de la sécheresse au Rwanda

media:entermedia_image:3ca68f26-e941-4e10-b569-6015f37faea9
A la suite de récoltes désastreuses qui ont rendu 45 000 personnes dépendantes de l'aide alimentaire, le PAM, le Programme alimentaire mondial de l'ONU, lance un appel urgent à contributions pour éviter la malnutrition chez les réfugiés et les victimes de la sécheresse dans ce pays d'Afrique centrale.

« Si nous ne recevons pas de dons supplémentaires rapidement, nous devrons prendre des décisions extrêmement difficiles. Nous serons forcés de réduire de 30% par personne les quantités de nourriture distribuées à partir d'octobre », indique le directeur du PAM au Rwanda, David Stevenson.

L'agence a besoin de 6 200 tonnes de nourriture soit 3,3 millions de dollars pour continuer à aider plus de 93 000 personnes jusqu'en février 2004.

Soulignant qu'il faut trois mois pour que les contributions se concrétisent en nourriture prête à distribuer, David Stevenson appelle à agir rapidement pour éviter que la situation ne se détériore encore plus.

Le nombre d'enfants venant se faire soigner dans des centres spécialisés dans la nutrition dans le Sud-Est du Rwanda a doublé depuis le début de l'année à la suite de l'échec des récoltes en janvier et juin et les familles commencent à devoir vendre leurs biens et à consommer les semences, indique l'agence.

Par ailleurs, près de 32 000 réfugiés, provenant principalement de la République démocratique du Congo (RDC) et du Burundi, hébergés dans des camps à l'est et dans le centre du pays et n'ayant accès ni à la terre ni à un emploi depuis 1999, n'ont d'autres ressources que la nourriture distribuée par le PAM.