Le Conseil de sécurité réaffirme son engagement à créer une force de stabilisation de l´ONU au Libéria

27 août 2003

Le Conseil de sécurité a réaffirmé aujourd´hui qu'il était prêt à créer une force de stabilisation des Nations Unies en vue d'appuyer le gouvernement provisoire et de faciliter l'application de l´Accord de paix global pour le Libéria signé à Accra, au Ghana, le 18 août dernier.

Le Conseil de sécurité a réaffirmé aujourd´hui qu'il était prêt à créer une force de stabilisation des Nations Unies en vue d'appuyer le gouvernement provisoire et de faciliter l'application de l´Accord de paix global pour le Libéria signé à Accra, au Ghana, le 18 août dernier.

Dans une déclaration lue M. Fayssal Mekdad, le Représentant de la Syrie qui préside le Conseil pendant le mois d´août, le Conseil de sécurité a exhorté les parties signataires de l´Accord de paix global à respecter pleinement le cessez-le-feu et à s'acquitter de tous leurs engagements.

Faisant part de ses préoccupations en ce qui concerne la situation humanitaire au Libéria, le Conseil de sécurité a demandé à toutes les parties de garantir au personnel humanitaire un accès à l´ensemble du territoire libérien en toute sécurité. Le Conseil a souligné «la nécessité d'instaurer un environnement sûr qui permette de faire respecter les droits de l'homme, y compris le bien-être et la réadaptation des enfants, en particulier des enfants soldats, d'assurer la protection du bien-être des civils et d'appuyer la tâche des agents humanitaires».

M. Mekdad a salué les efforts déployés pour négocier l'Accord de paix global par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et a demandé aux parties de coopérer sans réserve avec la Mission de la CEDEAO au Libéria (ECOMIL), l'Organisation des Nations Unies, le Groupe de contact international pour le Libéria, l'Union africaine et les États-Unis « en vue de constituer une commission mixte de suivi, qui est un aspect essentiel du processus de paix au Libéria.»

Le Conseil de sécurité a encouragé tous les États Membres à apporter un appui financier, logistique et matériel à la force dirigée par la CEDEAO et a demandé à la communauté des donateurs d'apporter une aide humanitaire d'urgence à ceux qui sont dans le besoin au Libéria.

Avant que M. Mekdad ne donne lecture de la déclaration, le Conseil de sécurité avait entendu des exposés relatifs à l'Accord de paix global du 18 août faits par M. Nana Akufo Addo, Ministre des affaires étrangères du Ghana et Président en exercice de la CEDEAO, et M. Mohamed Ibn Chambas, Secrétaire exécutif de la CEDEAO.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.