Le Conseil de sécurité résolu à assurer la protection du personnel humanitaire

26 août 2003

Une semaine après l´attentat meurtrier perpétré contre le quartier général de l´ONU à Bagdad, le Conseil de sécurité a condamné énergiquement toutes les formes de violence commises à l´encontre du personnel humanitaire et a demandé aux Etats de faire en sorte que les crimes perpétrés ne demeurent pas impunis. Il s´est déclaré résolu à prendre les mesures requises pour assurer la sécurité du personnel humanitaire.

Le Conseil de sécurité a adopté à l´unanimité aujourd´hui une résolution qui réaffirme l´obligation pour les parties à un conflit armé de « respecter pleinement les règles et principes du droit international relatifs à la protection du personnel humanitaire ainsi que du personnel des Nations Unies et du personnel associé.»

Avant l'adoption de cette résolution, le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a déclaré que rien n'était plus important que la sécurité des hommes et des femmes qui servent l'ONU dans les zones de conflits et a demandé aux membres du Conseil d´adopter la résolution à l´unanimité afin « d´envoyer un message clair à tous ceux qui pensent à tort qu'ils peuvent défendre leur cause en s'attaquant au personnel humanitaire.»

La résolution adoptée aujourd´hui demande instamment « à tous ceux qui sont concernés de faire en sorte que, conformément au droit international humanitaire, y compris les Conventions de Genève et le Règlement de La Haye, le personnel humanitaire puisse avoir accès pleinement et librement à toutes les personnes qui ont besoin d'une assistance, de mettre à la disposition de ce personnel, dans la mesure du possible, toutes les facilités dont il a besoin pour ses activités, et de promouvoir la sécurité et la liberté de circulation du personnel humanitaire ainsi que du personnel des Nations Unies et du personnel associé, et de leurs biens.»

Résolu à prendre les mesures requises pour assurer la sécurité du personnel humanitaire, le Conseil de sécurité a prié le Secrétaire général de demander que figurent dans les accords sur le statut des forces, les accords sur le statut des missions et les accords de siège négociés entre l'ONU et les pays hôtes.

La résolution demande également au Secrétaire général d'aborder dans tous ses rapports faisant le point de la situation dans un pays la question de la sécurité du personnel humanitaire ainsi que du personnel des Nations Unies et du personnel associé, en indiquant les actes de violence perpétrés contre ces personnels, les mesures prises pour éviter de nouveaux incidents similaires et l'action menée pour identifier les auteurs de ces actes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.