Rio de Janeiro : Kofi Annan rend un dernier hommage à Sergio Vieira de Mello

25 août 2003
Kofi Annan et la famille de Sergio Vieira de Mello

Lors d´une cérémonie commémorative organisée à Rio de Janeiro le 23 août 2003, le Secrétaire général a rendu hommage à son Représentant spécial en Iraq, Sergio Vieira de Mello, tué le 19 août à la suite d´un attentat à la bombe perpétré au quartier général des Nations Unies à Bagdad. Renouvelant l´engagement de l´ONU à poursuivre ses activités en Iraq, Kofi Annan a indiqué que l´avènement d´un « Iraq libre et souverain » serait le meilleur moyen d´honorer sa mémoire.

Lors d´une cérémonie commémorative organisée à Rio de Janeiro le 23 août 2003, le Secrétaire général a rendu hommage à son Représentant spécial en Iraq, Sergio Vieira de Mello, tué le 19 août à la suite d´un attentat à la bombe perpétré au quartier général des Nations Unies à Bagdad. Renouvelant l´engagement de l´ONU à poursuivre ses activités en Iraq, Kofi Annan a indiqué que l´avènement d´un « Iraq libre et souverain » serait le meilleur moyen d´honorer sa mémoire.

« Nous ne comprenons pas, nous ne pouvons accepter que Sergio ait dû mourir à cette date, de cette façon, et nous ne croyons pas qu'un bien quelconque puisse découler de cette mort. Nous ne pouvons pas accepter que cette intelligence brillante, cette énergie, ce dévouement, cette loyauté aux idéaux des Nations Unies, nous aient aussi brutalement été enlevés. Nous ne pouvons rien imaginer de plus cruel, de plus absurde, de plus injuste », a déclaré le Secrétaire général.

Kofi Annan a salué son sacrifice ainsi que celui de ses camarades morts avec lui en rappelant qu´ils avaient donné leur vie pour la défense de la paix et la réconciliation de l´Iraq.

A propos des nombreuses missions des Nations Unies que Sergio Vieira de Mello a accomplies, Kofi Annan a indiqué que « les peuples du Mozambique, du Liban, du Cambodge, de la Bosnie-Herzégovine, du Congo, du Kosovo, et de beaucoup de pays, presque sur chaque continent et avant tout peut-être les habitants du Timor-Leste, se souviendront de lui comme d'un homme qui est venu les aider à une heure critique, pour atténuer leurs souffrances, pour se faire le défenseur de leurs droits fondamentaux ».

Evoquant la mission de son Représentant spécial en Iraq, Kofi Annan a déclaré « je pense que le peuple iraquien, lui aussi, s'en souviendra avec gratitude », tout en ajoutant « son travail en Iraq n'est pas terminé. Si Dieu le veut nous le terminerons. Son dernier souhait, juste avant de mourir, était que la Mission des Nations Unies ne fût pas retirée. Nous respecterons ce voeu. L'avènement d'un Iraq libre et souverain sera peut-être un moyen d'honorer la mémoire de Sergio, qui a donné sa vie à cette cause ».

S´adressant au peuple brésilien, Kofi Annan a déclaré « Sergio a servi son pays en servant le monde entier, et vous avez de nombreuses raisons d'être fier de ce fils du Brésil ».

A la fin de son discours, le Secrétaire général, profondément ému, s´est adressé à son collègue défunt. « Sergio, mon ami, tu es entré au Panthéon des héros, des héros que les Nations Unies préfèreraient voir toujours en vie », a-t-il déclaré tout en ajoutant « tu continueras dans notre souvenir à briller de la clarté la plus vive. Puisses-tu demeurer en paix ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.