Afghanistan : l´ONU soutient les efforts de médiation d´une commission locale pour la paix nouvellement établie

25 août 2003

La Mission de l´ONU en Afghanistan ainsi que l´Equipe afghane de reconstruction provinciale établie à Mazar appuient les efforts de médiation entrepris par une nouvelle Commission locale pour la paix qui vient d´être établie à Maymana, dans la province de Faryab. La nouvelle Commission se compose de représentants du Bureau du Gouverneur, de la police de Faryab et des deux principales factions du Jamiat et du Junbish.

Dès le lendemain de sa création, la Commission locale a résolu un différend entre deux commandants du Jamiat et du Junbish qui se disputaient le contrôle d´un village au sud de Maimana, a indiqué le Porte-parole de la Mission d´assistance de l´ONU en Afghanistan (MANUA) qui a précisé que la Commission avait rencontré chacune des parties ainsi que les anciens du village et leur avait permis de conclure un accord satisfaisant à ce sujet.

La nouvelle Commission a décidé qu´elle se réunirait chaque semaine pour essayer de résoudre les différends qui se manifestent à l´échelle locale et risquaient de dégénérer et de provoquer une reprise des hostilités. Les différends sont généralement causés par des commandants locaux qui cherchent à étendre leur territoire et leur zone d´influence, a déclaré le Porte-parole de la MANUA.

Ce dernier a également annoncé que les commandants des principales factions, le Général Abdul Rashid Dostum du Junbish, le Général Ustad Atta Mohammad du Jamiat et le Général Sardar Saidi du Hizb-e-Wahadat, dirigent actuellement une délégation de la Commission de sécurité mixte afghane qui vient de quitter Mazar-e-Sharif pour se rendre à Sholgara en vue de continuer le processus de désarmement qui a commencé le 16 août dans cette région.

Avant leur départ de Mazar-e-Sharif , les trois commandants ont réaffirmé leur engagement en faveur du processus de désarmement de Sholgara et du renforcement de la sécurité dans le Nord. Chaque commandant sera posté à l´un des trois lieux désignés par la Commission de sécurité mixte pour déposer les armes où il sera chargé de collecter les armes de sa propre faction.

Jusqu´à présent, 112 armes légères et lourdes ont pu être collectées. La Commission a également enregistré 169 armes à usage personnel déposées par leurs propriétaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.