Kosovo : le Conseil de sécurité condamne l´attaque meurtrière de Pec qui fragilise le processus de réconciliation en cours

18 août 2003

Suite à l´attaque meurtrière qui a tué la semaine dernière dans la région de Pec au Kosovo deux adolescents serbes et en a blessé quatre autres, le Conseil de sécurité a consacré sa réunion d´aujourd´hui à l´examen de la situation au Kosovo. Les membres du Conseil ont unanimement condamné l´attaque de Pec en déplorant que de tels actes de violence ethnique puissent contribuer à fragiliser le processus de réconciliation entre les différentes communautés.

Suite à l´attaque meurtrière qui a tué la semaine dernière dans la région de Pec au Kosovo deux adolescents serbes et en a blessé quatre autres, le Conseil de sécurité a consacré sa réunion d´aujourd´hui à l´examen de la situation au Kosovo. Les membres du Conseil ont unanimement condamné l´attaque de Pec en déplorant que de tels actes de violence ethnique puissent contribuer à fragiliser le processus de réconciliation entre les différentes communautés.

Le Vice-Premier Ministre de la République de Serbie, Nebojsa Covic, a dénoncé un regain de violence de caractère ethnique au Kosovo qui s'est traduit, le 13 août dernier, par une attaque violente contre un groupe de jeunes serbes dans la région de Pec. En quatre ans, le Kosovo et Metohija ont connu 6 013 attaques contre des Serbes provoquant la mort de 1 021 d'entre eux, a t-il précisé.

Afin d´éviter que d´autres incidents de ce type ne se reproduisent, M. Covic a exhorté le Conseil de sécurité de prendre des mesures fermes pour garantir l´application, par toutes les parties et tous les groupes ethniques, des résolutions qu´il a précédemment adoptées. Celui-ci a également insisté sur la nécessité d´accélérer le retour des personnes déplacées et d´assurer la sécurité et la liberté de mouvement de tous les groupes ethniques présents au Kosovo. Parmi les autres mesures proposées par le Vice-Premier Ministre figurent également, le démantèlement du Corps de protection du Kosovo et la poursuite en justice des auteurs des crimes, ce qui exige la protection des témoins.

Les membres du Conseil de sécurité, qui ont tous condamné l´attaque meurtrière de la semaine dernière contre le groupe de jeunes serbes, ont déploré que, quatre ans après le conflit, de tels incidents puissent encore se produire.

Après avoir salué les efforts du nouveau Représentant spécial du Secrétaire général au Kosovo, Hari Holkerri, pour traduire devant la justice les responsables de l´attaque perpétrée à Pec, les membres du Conseil ont indiqué qu´il fallait, d´une part, améliorer les services de police et le système judiciaire au Kosovo et, d´autre part, renforcer la Mission d'administration intérimaire de l´ONU au Kosovo (MINUK) ainsi que la présence internationale de sécurité connue sous le nom de KFOR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.