Afghanistan : réunion extraordinaire de la Commission de sécurité mixte afghane

4 août 2003

La Commission de sécurité mixte afghane a tenu aujourd´hui une réunion extraordinaire en vue d´examiner les problèmes qui se posent actuellement dans la région de Dara-i-Suf où des attaques ont récemment eu lieu.

La Commission de sécurité mixte afghane a tenu aujourd´hui une réunion extraordinaire en vue d´examiner les problèmes qui se posent actuellement dans la région de Dara-i-Suf où des attaques ont récemment eu lieu.

La réunion extraordinaire de la Commission de sécurité mixte, composée des factions qui se déchirent dans le nord du pays, a cherché à identifier des solutions à long terme afin de garantir la sécurité dans cette région. La réunion s´est tenue sous l´égide de la Mission d´aide des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

La Mission des Nations Unies a indiqué que toutes les parties afghanes étaient présentes à la réunion à l´exception de la faction du Junbish. A ce sujet, la Commission a prévu de rencontrer demain le Chef de Junbish afin de discuter avec lui de la raison de l´absence de représentants de sa faction à la réunion.

Le 30 juillet, la Commission de sécurité mixte avait décidé que tous les commandants des différentes factions de Mazar-e Charif, qui avaient été rappelées des régions de Sholgara et Dara-i-Suf, devaient faire rapport à la Mission de l´ONU en Afghanistan. Dès le lendemain, un commandant du Jamiat et neuf commandants du Junbish de Dara-i-Suf se sont présentés à la Mission des Nations Unies tandis que huit membres du Jamiat se sont présentés le 1er août. Sur la base des informations reçues, ce sont au total 35 commandants qui devraient faire rapport à la MANUA.

La Mission de l´ONU a convenu que les résultats n´étaient pas aussi satisfaisants qu´elle l´aurait souhaité mais a rappelé qu´il s´agissait d´un début et que cela aurait au moins le mérite de permettre à la Commission de sécurité mixte d´identifier les commandants qui restent à Mazar-e Charif et de prendre les mesures de sécurité nécessaires pour éviter la reprise des hostilités.

Le Représentant spécial du Secrétaire général en Afghanistan, Lakhdar Brahimi, a quitté Kaboul aujourd´hui pour se rendre à Téhéran où il rencontrera pendant trois jours des hauts responsables du Gouvernement avant de se rendre à New York pour participer à plusieurs réunions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.