Le Conseil de sécurité prolonge de six mois la mission de l'ONU en Géorgie

30 juillet 2003

Le Conseil de sécurité a décidé à l'unanimité ce matin de prolonger de six mois, jusqu'au 31 janvier 2004, le mandat de la MONUG, la mission d'observation des Nations Unies en Géorgie.

Le Conseil de sécurité a décidé à l'unanimité ce matin de prolonger de six mois, jusqu'au 31 janvier 2004, le mandat de la MONUG, la mission d'observation des Nations Unies en Géorgie.

Le Conseil souligne, dans le texte adopté ce matin, son appui énergique au document sur les « Principes de base concernant la répartition des compétences entre Tbilissi et Soukhoumi » et sa lettre de couverture et regrette profondément le refus persistant de la partie abkhaze d'accepter une discussion sur la teneur de ce document.

Il prie instamment les deux parties de les examiner de façon approfondie dans un esprit d'ouverture et de s'engager dans des négociations constructives sur les questions de fond.

Le Conseil regrette aussi l'absence de progrès vers l'engagement de négociations sur le statut politique et rappelle encore une fois que l'objet de ces documents est de faciliter la tenue, sous l'égide des Nations Unies, de négociations constructives entre les parties sur le statut de l'Abkhazie au sein de l'État géorgien, et qu'il ne constitue pas une tentative pour imposer ou dicter à ces parties une quelconque solution spécifique.

Il condamne toute violation des dispositions de l'Accord de cessez-le-feu et de séparation des forces signé à Moscou le 14 mai 1994, ainsi que l'enlèvement de quatre membres de la MONUG, intervenu le 5 juin 2003, sixième prise d'otages depuis l'établissement de la Mission et déplore qu'aucun des responsables n'ait été identifié ou traduit en justice.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.