530 millions recherchés par l'ONU pour aider des millions de personnes du Sud de l'Afrique

29 juillet 2003

Huit agences de l'ONU, avec des organisations partenaires, ont lancé aujourd'hui un appel à contributions d'un montant de 530 millions de dollars, destinées à financer des programmes d'aide à des populations d'Afrique australe en situation d'extrême détresse.

Huit agences de l'ONU, avec des organisations partenaires, ont lancé aujourd'hui un appel à contributions d'un montant de 530 millions de dollars, destinées à financer des programmes d'aide à des populations d'Afrique australe en situation d'extrême détresse.

« La réaction rapide de la communauté internationale, l'année dernière, a permis à l'ONU et à ses organisations non gouvernementales (ONG) partenaires de sauver des millions de vies menacées par la famine en Afrique australe. Mais la crise n'est pas terminée et j'exhorte les donateurs à se rappeler que des centaines de milliers de familles, dont un grand nombre au Zimbabwe, sont en grand danger », a déclaré James Morris, l'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU chargé d'évaluer les besoins humanitaires en Afrique australe.

L'Appel régional consolidé 2003-2004, qui rassemble huit agences de l'ONU en partenariat avec des ONG et la Communauté de développement de l'Afrique australe, a besoin de 530 millions pour venir en aide à des populations en détresse, estimées à 6,5 millions de personnes, au Lesotho, au Malawi, en Mozambique, au Swaziland, en Zambie et au Zimbabwe.

Malgré l'aide apportée l'année passée et de meilleures conditions climatologiques, la situation dans certaines régions de ces pays reste fragile. Des centaines de milliers de personnes ont dû vendre leurs biens pour survivre et se retrouvent sans aucunes ressources tandis que le sida faisait disparaître les membres les plus actifs de la société, laissant des millions d'orphelins et de personnes âgées.

"Le pire n'est pas derrière nous. De nombreuses familles rurales parmi les plus vulnérables dépendent toujours de l'aide internationale pour leur survie immédiate dans les mois à venir", souligne Anne Bauer, Directrice de la Division des opérations d'urgence et de la réhabilitation de la FAO, l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.