Respect de la loi et lutte contre le terrorisme au menu de l'instance de l'ONU pour les droits de l'homme

28 juillet 2003
Le Haut Commissaire aux droits de l'homme par intérim, Bertrand Ramcharan

Préserver la primauté du droit tout en combattant le terrorisme fait partie des nouveaux défis à relever dans le domaine des droits de l'homme sur lesquels l'instance de l'ONU qui a démarré sa session annuelle aujourd'hui à Genève, va devoir se pencher.

"Les terroristes portent gravement atteinte aux droits de l'homme et de nombreuses violations des droits de l'homme sont commises sous prétexte de combattre le terrorisme", a fait remarquer le Haut Commissaire aux droits de l'homme par intérim, Bertrand Ramcharan, au cours de la séance d'ouverture de la 55ème session de la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits de l'homme, qui se tenait aujourd'hui à Genève.

Il s'agit de questions graves, a souligné M. Ramcharan, qui a également demandé au groupe de 26 experts appartenant à cinq groupes régionaux d'examiner les questions soulevées par la biotechnologie au regard des droits de l'homme.

La pauvreté, l'éducation, la justice et l'émancipation des femmes, la démocratie sont autant de questions qui figureront au tout premier rang des préoccupations des experts au cours des trois semaines que va durer la session tandis qu'était réaffirmée aujourd'hui, au cours de cette première réunion, « la nécessité d'une mondialisation éthique. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.