Les agences de l'ONU en Iraq étudient de nouvelles mesures de sécurité

Les agences de l'ONU en Iraq étudient de nouvelles mesures de sécurité

media:entermedia_image:58d7dbdf-3898-4e1f-b421-625d962df9f7
Après les attaques dirigées contre des organisations internationales qui ont fait deux victimes, les responsables de l'ONU en Iraq envisagent de nouvelles mesures de sécurité tandis que le programme "Pétrole contre nourriture" annonce la livraison de 57 millions de dollars de fournitures.

Après les attaques dirigées contre des organisations internationales qui ont fait deux victimes, les responsables de l'ONU envisagent de nouvelles mesures de sécurité tandis que le programme "Pétrole contre nourriture" annonce la livraison de 57 millions de dollars de fournitures.

Les récentes attaques dirigées contre l'Organisation internationale des migrations (OIM) et la Croix Rouge internationale qui ont tué un employé de chacune de ces organisations, va certainement amener l'ONU à prendre de nouvelles mesures de sécurité, a indiqué aujourd'hui le nouveau directeur de la Communication des Nations Unies pour l'Iraq, Salim Lone, qui a estimé qu'on ne pouvait plus qualifier ces attaques « d'incidents isolés. »

Le programme « Pétrole contre nourriture » dont le mandat s'achève en novembre, a par ailleurs annoncé aujourd'hui que 57 millions de dollars de fournitures qui étaient resté bloquées aux frontières de l'Iraq en raison du déclenchement de l'offensive militaire lancée par les forces de la coalition, sont arrivées au port d'Oum Qasr et à différents points de franchissement des frontières avec la Turquie, la Syrie et la Jordanie. Ces livraisons concernent 86% du total des produits qui avaient été bloqués, les marchandises restantes étant en attente des documents nécessaires, indique le programme.

La valeur totale des fournitures dont la livraison a été déclaré prioritaire après consultations avec l'Autorité provisoire de la coalition, des représentants iraquiens et les agences de l'ONU a atteint cette semaine 2,1 milliards de dollars, précise-t-il.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) s'apprête pour sa part à lancer deux programmes d'urgence, l'un concernant la distribution de fongicides aux agriculteurs iraquiens, l'autre visant à rétablir l'approvisionnement en eau dans le centre et le Sud de l'Iraq. 31 stations de pompage qui alimentent des canaux d'irrigation et de drainage couvrant plus de 250 000 ha de terres agricoles vont ainsi être réhabilitées.

Quant à l'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, il se préoccupe tout particulièrement des enfants des rues, un phénomène inconnu en Iraq avant la guerre du Golfe de 1991 et qui prend de plus en plus d'ampleur, indique son porte-parole en Iraq. Après avoir créé des centres d'accueil pour ces enfants, il s'efforce, en partenariat avec des organisations non gouvernementales, de collecter des informations sur leur nombre et leur mode de vie.