La question du statut du Kosovo reste ouverte, affirme le représentant de l'ONU

24 juillet 2003

Réagissant à la déclaration d'un membre du gouvernement serbe, le chef de la Mission de l'ONU au Kosovo, a affirmé que la question du statut du Kosovo ne serait décidée ni à Belgrade ni à Pristina.

La question du statut du Kosovo « sera décidée le moment venu par le Conseil de sécurité », a déclaré Charles Brayshaw, qui assure par intérim les fonctions de Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la Mission intérimaire d'administration de l'ONU au Kosovo (MINUK) depuis le départ de Michael Steiner il y a deux semaines.

M. Brayshaw réagissait, dans un communiqué rendu public aujourd'hui, aux propos du Premier ministre adjoint serbe, Nebojsa Covic, qui a récemment déclaré que le Kosovo devait rester partie intégrante de la Serbie.

« La résolution 1244 du Conseil de sécurité laisse la question du statut du Kosovo ouverte », a ajouté M. Brayshaw. « Le Kosovo est administré par la MINUK en vertu de cette résolution et agit selon son mandat pour mettre en place une autonomie substantielle et un gouvernement autonome. »

« Comme l'a dit le Représentant spécial Michael Steiner, le statut final du Kosovo ne sera déterminé ni à Belgrade ni à Pristina », a-t-il conclu.

Le Kosovo est administré par la MINUK depuis 1999 après qu'il ait été mis fin au conflit qui opposait Serbes et Albanais de souche.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.