L'impact de l'information des jeunes sur la courbe démographique mis en avant par Kofi Annan

11 juillet 2003

Alors que, dans le monde, chaque jour 70 000 adolescentes se marient, 40 000 donnent naissance à un enfant et 6 000 jeunes contractent le sida, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, marque aujourd'hui la Journée mondiale de la population en mettant l'accent sur le lien entre les grossesses précoces et l'accroissement de la population.

"Plus une femme est instruite, plus il y a de chances qu'elle se marie plus tardivement et ait des enfants sains et mieux instruits, qui, à leur tour, transmettront ces atouts à la génération suivante", a fait valoir Kofi Annan dans un message adressé à l'occasion de la Journée mondiale de la population commémorée aujourd'hui sur le thème "Un milliard d'adolescents : le droit à la santé, à l'information et aux services."

Le Secrétaire général a mis en avant l'impact des grossesses précoces sur la courbe démographique. "Si chaque femme qui a son premier enfant à 18 ans attendait d'avoir 23 ans pour devenir mère, le rythme de l'accroissement de la population s'en trouverait réduit de plus de 40 %", a-t-il indiqué.

Insistant sur "l'importance vitale" que revêtent l'information et les services dans la lutte contre le sida, il a plaidé pour la mise à disposition de services de santé génésique et d'informations concrètes en matière de la procréation "qui aideront les jeunes à éviter les comportements à risque, les grossesses non désirées et la maladie en général."

La Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour la population, Thoraya Ahmed Obaid commentant les données selon lesquelles, chaque année, 70 000 adolescentes se marient, nombre d'entre elles contre leur volonté, et 40 000 mettent au monde un enfant, a affirmé pour sa part que "pour ces jeunes femmes, cela signifie une éducation inachevée, des opportunités limitées et de sérieux risques pour leur santé."

Le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Jan Kavan de la République tchèque a estimé nécessaire de fournir aux jeunes l'appui nécessaire pour qu'ils prennent des décisions informées que ce soit en matière de reproduction ou de propagation des maladies transmissibles. "J'en appelle à tous les Etats membres de l'ONU pour qu'ils fassent en sorte que les adolescents ne soient pas privés de leurs droits aux services de santé et à l'information", a-t-il déclaré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.