Kofi Annan insiste pour que la décision sur l'envoi d'une force au Libéria soit prise rapidement

Kofi Annan insiste pour que la décision sur l'envoi d'une force au Libéria soit prise rapidement

Kofi Annan s'adresse aux journalistes (Genève)
Le Secrétaire général de l'ONU a appelé aujourd'hui à prendre une décision rapide sur le déploiement d'une force multinationale au Libéria, alors que le Conseil de sécurité a décidé de remettre sa décision au plus tôt à samedi, date du retour de sa mission en Afrique de l'Ouest.

« J'aurais préféré une réaction d'urgence », a déclaré Kofi Annan, répondant à des journalistes à Berne, en Suisse, où il est en visite officielle.

Samedi dernier, le Secrétaire général avait demandé par lettre au Conseil de sécurité d'autoriser de toute urgence l'envoi au Libéria d'une Force multinationale conduite par un Etat membre de l'ONU.

« A ce que j'entends, Washington étudie ma demande d'envoi de toute urgence d'une force au Libéria. C'est en cours de discussions entre responsables de haut niveau à Washington », a ajouté Kofi Annan aujourd'hui.

Après les consultations à huis clos que le Conseil tenait hier sur cette question, son président pour le mois de juin, l'ambassadeur de la Fédération de Russie, Sergey Lavrov, a indiqué que tous les membres du Conseil partageaient l'inquiétude du Secrétaire général et son analyse de la situation mais que le Conseil poursuivrait sa discussion sur la demande qui lui était faite, samedi, après le retour de sa mission en Afrique de l'Ouest qui, a-t-il dit, « étudie en ce moment la question sur le terrain. »

« Je ne partage pas forcément ce point de vue, a réagi Kofi Annan aujourd'hui. De nos jours, avec les moyens modernes de communication, il est toujours possible d'obtenir l'information que vous voulez sans attendre ce retour. La situation est urgente, tragique et j'insiste pour que la décision soit rapide. »