Le chef de l'ONU pour les réfugiés réclame l'envoi d'une force de rétablissement de la paix au Libéria

27 juin 2003

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, a renouvelé aujourd'hui son appel à l'arrêt immédiat des hostilités au Libéria et a réclamé le déploiement d'une force internationale de maintien de la paix.

Dans une déclaration communiquée par son porte-parole, le Haut Commissaire a exprimé la préoccupation que lui inspirait la situation du Libéria, un pays « inondé d'armes où prévaut la loi des armes et où le conflit a gagné onze comtés sur quinze ».

Il a également demandé au Président Charles Taylor de se retirer en soulignant que « le Libéria est depuis des années maintenant à l'épicentre des problèmes de personnes déplacées dans la région », a indiqué son porte-parole qui a ajouté que M. Lubbers, en visite au Libéria il y a un mois, avait été « sidéré quand du personnel humanitaire, peu enclin en général à être favorable à une intervention militaire, lui a dit souhaiter un déploiement de soldats du maintien de la paix au Libéria. »

Le Haut Commissaire considère que quelque chose doit être fait pour arrêter les tueries, que ce soit en élargissant le mandat de la Mission de l'ONU en Sierra Leone (MINUSIL), en la plaçant sous la direction d'un Etat membre ou par tout autre moyen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.