SRAS : l'OMS lève son avis de limitation de voyages à destination de Beijing

24 juin 2003

L'agence de l'ONU pour la santé lève, à compter d'aujourd'hui, sa recommandation de différer tout voyage non essentiel à destination de Beijing, une ville qui a connu l'une des plus fortes contaminations par le virus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et la dernière région du monde à faire encore l'objet d'une telle recommandation.

Annoncée le 23 avril dernier dans le cadre des efforts faits par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour diminuer les risques de propagation internationale du SRAS, la nouvelle forme de pneumonie atypique identifiée en février dernier, cette recommandation a été levée en raison de l'amélioration significative de la situation dans la capitale chinoise, indique l'agence.

Le dernier cas à avoir été isolé à Beijing l'a été le 29 mai, précise-t-elle, ajoutant que, dans l'intervalle, des cas suspects avaient été recensés qui se sont avérés ne pas être imputables au SRAS.

Cette décision est pour le docteur Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'OMS « une très bonne nouvelle qui montre les énormes progrès que le monde a fait dans la lutte contre le SRAS. »

Le total des cas enregistrés dans la capitale chinoise à la date d'hier s'élève à 2 521 et le nombre des décès imputés au SRAS à 101. Le bilan pour l'ensemble du pays, à cette même date, est de 5 326 cas et 347 décès alors que, dans le monde, on totalise 8 459 cas et 805 décès.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.