La Mission de l'ONU en R.D. du Congo s'interroge sur l'arrivée à Bunia de policiers envoyés par Kinshasa

20 juin 2003

L'arrivée à Bunia d'avions transportant des policiers envoyés par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) alors que la Force multinationale d'urgence lance, la semaine prochaine, une opération « Bunia, ville sans armes », soulève des questions de la part de la Mission de l'ONU qu rappelle que le Conseil de sécurité, en mission à Bunia, avait demandé le départ des policiers s'y trouvant encore.

L'arrivée à Bunia d'avions transportant des policiers envoyés par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) alors que la Force multinationale d'urgence lance, la semaine prochaine, une opération "Bunia, ville sans armes", soulève des questions de la part de la Mission de l'ONU qui rappelle que le Conseil de sécurité, en mission à Bunia, avait demandé le départ des policiers s'y trouvant encore.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, la MONUC s'interroge sur "un deuxième déploiement unilatéral de policiers à Bunia par le gouvernement de la République Démocratique du Congo" qui s'est matérialisé par l'arrivée aujourd'hui de deux avions civils transportant 51 éléments de la Police d'Intervention Rapide (PIR) venus de Kinshasa et 61 autres policiers en provenance de Mbuji-Mayi.

La Mission de l'ONU rappelle qu'un premier déploiement était intervenu au début du mois de mai et que, "lors de sa visite à Kinshasa, le Conseil de Sécurité avait demandé le départ effectif des 301 policiers congolais se trouvant encore à Bunia, suite à l'engagement préalable pris par le gouvernement à ce sujet."

Soulignant que cette décision intervient à l'heure où la Force Multinationale d'urgence informe tous les groupes armés de la mise en place, en début de semaine prochaine, de l'Opération “ Bunia- ville sans armes”, la Mission estime que "un tel déploiement décidé sans aucune concertation va gêner le processus de démilitarisation de Bunia et le cantonnement des groupes armés, conformément aux décisions de la Commission de Pacification de l'Ituri, confirmées par les signataires de l'Acte d'Engagement de Dar Es-Salaam le 16 mai dernier."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.