Kofi Annan invite à « rafraîchir » la façon d'envisager la question de l'eau

5 juin 2003

S'exprimant à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, célébrée aujourd'hui et consacrée cette année à la pénurie d'eau potable qui affecte 2 milliards d'êtres humains, Kofi Annan a appelé à revoir complètement la façon dont est abordée la question de l'eau.

S'exprimant à l'occasion de la célébrée aujourd'hui et consacrée cette année à la pénurie d'eau potable qui affecte 2 milliards d'êtres humains, Kofi Annan a appelé à revoir complètement la façon dont est abordée la question de l'eau.

Nous avons besoin d'eau potable mais aussi de « rafraîchir » notre réflexion sur cette question, a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général de l'ONU, dans un message marquant la Journée mondiale de l'environnement dont le thème cette année est "L'eau ? Deux milliards de personnes en meurent d'envie!"

Soulignant qu'une personne sur six n'a pas accès à l'eau potable de manière régulière, que plus d'une personne sur trois, soit 2,4 milliards d'individus, ne dispose pas d'installations sanitaires adéquates et que les maladies transmises par l'eau tuent un enfant toutes les huit secondes, Kofi Annan a appelé à trouver les solutions appropriées pour assurer un approvisionnement en eau "équitable et viable."

« Certaines de ces solutions sont simples et peu coûteuses. Rien qu'en Asie, la collecte de l'eau de pluie, par exemple, pourrait venir en aide à quelque 2 milliards d'individus », a-t-il fait observer.

Toutefois, a-t-il prévenu, la création de réseaux d'alimentation en eau et d'évacuation des eaux usées représente des investissements importants et on estime que, pour atteindre les objectifs fixés, les dépenses consacrées annuellement à ces deux secteurs devront plus que doubler. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.