Premiers entretiens aujourd'hui à Bagdad du Représentant de l'ONU et des chefs de l'autorité civile

Premiers entretiens aujourd'hui à Bagdad du Représentant de l'ONU et des chefs de l'autorité civile

Sergio Vieira de Mello
Le Représentant spécial de l'ONU à Bagdad, Sergio Vieira de Mello, a rencontré aujourd'hui ses interlocuteurs américain et britannique au cours de premières journées sur le terrain qu'il entend consacrer à définir précisément le rôle de l'ONU.

Sergio Vieira de Mello a qualifié de « très cordiales et constructives » ses entrevues, ce matin à Bagdad, avec l'Administrateur civil américain, Paul Bremer et le Représentant spécial britannique, John Sawers. Répondant aux journalistes après ces rencontres, il a indiqué qu'il consacrerait ses premiers jours dans le pays à définir précisément la nature du rôle attribué à l'ONU par la résolution du Conseil de sécurité qui a créé son poste.

De son côté, M. Bremer a déclaré aux journalistes que l'ONU avait un rôle vital à jouer et qu'il était impatient de pouvoir commencer à travailler en étroite collaboration avec M. Vieira de Mello et son équipe à la mise en oeuvre la résolution.

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, interrogé aujourd'hui par la presse, au siège de l'ONU à New York, sur les délais qu'il envisageait pour la mise en place d'un gouvernement iraquien, a répondu qu'il s'agissait d'une question « très sensible » et « l'une des toutes premières que M. de Mello aborderait avec l'autorité mise en place par la coalition ainsi qu'avec autant de groupes iraquiens que possible. »

Paul Bremer et John Sawers ont expliqué au cours de la réunion, ce matin, que le rétablissement de la primauté du droit et de l'ordre public, la remise en fonctionnement des services de base, la revitalisation de la société civile, l'amélioration de la situation économique ainsi que la mise en place d'un gouvernement démocratique représentatif constituaient les priorités de la coalition.

L'équipe de l'ONU conduite par Sergio Vieira de Mello à Bagdad a été renforcée par l'arrivée, dimanche dernier, de Dennis McNamara, Inspecteur général du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Enfin, l'Envoyé spécial, de Ruud Lubbers, le chef du HCR, est arrivé dimanche dernier à Bagdad, pour aider au retour volontaire des réfugiés, aux programmes de retour et de réintégration des personnes déplacées à l'intérieur du pays et à la protection des communautés réfugiées et apatrides existantes.