Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone inculpe le chef rebelle 'Bazzy' Kamara

29 mai 2003

Brima 'Bazzy' Kamara, un ancien chef rebelle a été mis en accusation pour des atrocités commises pendant la guerre civile par le Tribunal créé par l'ONU en Sierra Leone.

"La population peut respirer plus librement en sachant que cette homme va être traduit devant le Tribunal spécial", a déclaré, aujourd'hui à Freetown, le Procureur-adjoint du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, Desmond de Silva alors qu'il annonçait la mise en accusation de 'Bazzy' Kamara, un ancien commandant des rebelles du Conseil des forces armées révolutionnaires (CFAR) et des « West Side Boys. »

Arrêté il y a deux jours, il a été inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et d'autres violations graves du droit humanitaire international. "Porter un uniforme ne vous donne pas la permission d'enfreindre la loi", a déclaré M. de Silva.

Deux autres suspects, Moinina Fofana et Allieu Kondewa, sont également détenus au titre d'un arrêt du tribunal qui autorise la détention des suspects pendant 30 jours avant qu'une mise en accusation soit prononcée. Tous deux appartenaient à l'ancien mouvement des Forces de défense civiles.

Le Tribunal a inculpé jusqu'à ce jour neuf personnes dont Foday Sankoh, Issa Sessay, Sam Bockarie, Morris Kallon, Augustine Gbao, Johnny Paul Koroma, Alex Tamba Brima, Brima 'Bazzy' Kamara et Samuel Hinga Norman. Sept d'entre elles sont en détention. Sam Bockarie a été tué récemment au Libéria tandis que Johnny Paul Koroma est toujours en fuite et se trouverait actuellement dans un petit village également au Libéria.

Le Chef du service d'enquêtes du Tribunal, Alan White, a de nouveau lancé un appel au Président libérien, Charles Taylor, pour qu'il livre le fugitif. "Nous avons Bazzy. Nous voulons Koroma", a déclaré Alan White qui a ajouté que "le CFAR devait répondre de ce qu'il avait fait à ce pays."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.