Selon l'Envoyé de l'ONU au Kosovo, sécuriser les frontières dans les Balkans peut doper l'économie

23 mai 2003

Le chef de la Mission de l'ONU au Kosovo a lancé un appel aux pays de l'Ouest des Balkans pour qu'ils sécurisent leurs frontières ce qui les aidera, selon lui, à résoudre leurs difficultés économiques et notamment leurs problèmes de chômage.

"Nous avons tous besoin de plus d'emplois", a déclaré le Chef de la Mission intérimaire d'administration de l'ONU au Kosovo (MINUK), Michael Steiner, devant la Conférence régionale sur la sécurité et la gestion des frontières dont l'objectif était de définir une stratégie commune de lutte contre l'un des problèmes clés de la région, la criminalité transfrontalière organisée.

"Il est possible que vous vous demandiez si cette remarque a quoi que ce soit à voir avec la sécurité des frontières et pourtant, c'est bien le cas. L'emploi a besoin d'investissement, l'investissement requiert la confiance, la confiance a besoin de sécurité et la sécurité requiert des frontières et des limites sûres".

Sans frontières sûres, a poursuivi le Chef de la MINUK, il ne sera pas possible d'éliminer la contrebande et le trafic d'armes et de drogues. "Les bandes extrémistes et criminelles coopèrent dans toute la région et au-delà. Si nous voulons nous en débarrasser, nous devons, nous aussi, coopérer".

Les deux jours de conférence qui ont réuni à Ohrid dans l'ex-République yougoslave de Macédoine, des membres de gouvernements des pays de la région des Balkans, avait pour but l'élaboration d'une approche concrète du problème "démontrant que les rivalités régionales laissent maintenant la place à la coopération". Hébergée par l'ex-République yougoslave de Macédoine, elle était organisée avec l'appui du Pacte de stabilité, de l'OTAN, de l'Union européenne et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE.)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.