Le nouveau Directeur de l'OMS, élu hier à Genève, veut renforcer le système de réaction aux épidémies

22 mai 2003

Le nouveau Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le docteur Jong-Wook Lee, de la République de Corée, a immédiatement annoncé qu'il voulait, dès sa prise de fonction le 21 juillet prochain, élargir et renforcer le réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie.

Le nouveau Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le docteur Jong-Wook Lee, de la République de Corée, a immédiatement annoncé qu'il voulait, dès sa prise de fonction le 21 juillet prochain, élargir et renforcer le réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie.

"Le SRAS est la première maladie nouvelle à faire son apparition au XXIe siècle, mais ce ne sera pas la dernière," a déclaré Jong-Wook Lee, dans le discours qu'il a prononcé hier devant l'Assemblée mondiale de l'OMS qui venait de l'élire.

Le nouveau directeur qui prendra ses fonctions le 21 juillet prochain pour un mandat de cinq ans et succédera ainsi à Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'OMS depuis juillet 1998 et ancien Premier ministre de la Norvège, s'est récemment rendu en Chine pour prendre la mesure du problème du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Il en a conclu qu'il fallait d'urgence renforcer les mécanismes de surveillance et d'action aux niveaux local, national et mondial. Des fonds importants ont déjà été engagés, a-t-il indiqué, et 90 % des ressources serviront au renforcement des capacités de surveillance des maladies aux niveaux régional et des pays.

M. Lee a également défini pour l'Assemblée quelles seraient ses priorités pour les cinq années à venir. Il souhaite, a-t-il dit, "atteindre les cibles liées à la santé des objectifs de développement de la Déclaration du Millénaire ; réorienter les ressources afin de mieux servir les pays ; gérer l'OMS de manière plus efficace ; faire en sorte que l'OMS devienne plus transparente, tant sur le plan financier qu'en ce qui concerne sa contribution aux résultats sanitaires; et développer les ressources humaines aussi bien à l'intérieur de l'Organisation que dans les Etats Membres."

Premier citoyen de la République de Corée appelé à diriger une organisation des Nations Unies, M. Jong-Wook Lee, né en 1945 à Séoul, est titulaire d'un doctorat en médecine de l'Université nationale de Séoul et d'une maîtrise de santé publique de l'Université d'Hawaï. Il a travaillé pour l'OMS pendant 19 ans, et y a notamment dirigé la lutte contre deux des principaux problèmes de santé et de développement : la tuberculose et les maladies de l'enfant évitables par la vaccination. Il avait été nommé en 2000 Directeur du programme "Halte à la tuberculose", coalition réunissant plus de 250 partenaires internationaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.