Pour l'Envoyé humanitaire de l'ONU en Iraq, le risque sanitaire posé par les eaux usées exige une réponse immédiate

21 mai 2003

La guerre et les pilleurs ayant rendu inopérante l'usine de traitement des eaux usées d'Al Rustumia à Bagdad, les égouts de la ville déversent désormais leur contenu, soit un million de tonnes d'eaux usées par jour, directement dans les rivières de la ville. Pour le Coordonnateur humanitaire de l'ONU en Iraq, la situation ainsi créée fait courir un risque sanitaire qui exige une réponse immédiate.

Le Coordonnateur humanitaire de l'ONU en Iraq, Ramiro Lopes de Silva, qui effectuait une visite de différents sites dans Bagdad, a constaté que les entrepôts du Programme alimentaire mondial (PAM) ainsi qu'une usine électrique étaient désormais protégés des pilleurs par les forces de la coalition même si les ouvriers venant travailler à la réparation des lignes électriques se font toujours voler les véhicules laissés à l'extérieur et le matériel qu'ils contiennent.

En revanche, il s'est dit très alarmé après avoir visité l'usine de traitement des eaux de Al Rustumia. Les installations déjà endommagées par la guerre sont pillées quotidiennement, lui a indiqué le personnel local. Avec l'usine hors d'usage, un million de tonnes d'eaux usées est déversé chaque jour dans le Tigre et la Diyala, les deux rivières de la ville.

M. Lopes da Silva a indiqué qu'il entendait alerter le Bureau pour la reconstruction et l'aide humanitaire à l'Iraq mis en place par les Etats-Unis sur les risques sanitaires encourus dans un pays où la malnutrition enfantine est élevée et où sont signalées de nombreux cas de maladies intestinales et des cas de choléra. "Il faut régler d'abord le problème de la sécurité et ensuite nous sommes prêts à réhabiliter l'usine", a-t-il déclaré.

Par ailleurs, dans le Nord de l'Iraq, une équipe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), aidée de responsables locaux, a livré au gouvernorat de Mossoul deux camions de matériel et produits médicaux d'une valeur de 43 000 dollars, fournis dans le cadre du programme "Pétrole contre nourriture."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.