L'ONU endeuillée par le décès de Sadruddin Aga Khan, ancien responsable de son agence pour les réfugiés

14 mai 2003
Prince Sadruddin Aga Khan

Le Secrétaire général et différents hauts responsables de l'ONU ont exprimé leur tristesse à l'annonce du décès, lundi à Boston, du Prince Sadruddin Aga Khan qui a dirigé le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) de 1966 à 1977.

Le Secrétaire général de l'ONU a déclaré, dans un message transmis par son porte-parole, avoir appris avec tristesse la mort du Prince Sadruddin Aga Khan, ancien Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, qu'il a décrit comme un « philanthrope et ami de longue date des Nations Unies », indiquant qu'il se « joignait aux nombreux amis du Prince, dans le monde, pour saluer la vie de cet être remarquable et profondément généreux. »

Un de ses successeurs à ce poste, l'actuel Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Rudd Lubbers a déclaré que « c'était tout le HCR et l'ensemble de la communauté humanitaire qui étaient profondément attristés par ce décès. »

Quant au Haut Commissaire aux droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello, il a lui-aussi évoqué sa grande peine à l'annonce de ce décès.

« Puit d'énergie et de vision combinées avec une extraordinaire compassion pour les êtres humains, a déclaré M. de Mello, que ce soit en aidant les réfugiés, en promouvant les droits de l'homme, en réagissant à des situations d'urgence humanitaire, en jetant des ponts entre les cultures ou en s'efforçant de protéger la diversité et la beauté de notre environnement, l'impact du Prince Sadruddin sur la vie d'autrui a été incalculable. »

Nommé à la tête du HCR en 1966, le Prince Sadruddin Aga Khan a été, à 33 ans, le plus jeune Commissaire de l'ONU pour les réfugiés à avoir jamais été nommé. Il a dirigé l'agence jusqu'en 1977, date à laquelle il a quitté ses fonctions mais a continué à prendre part à des actions humanitaires dans le monde sous l'égide de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.